Ateliers

Pour un nouveau pacte naturel : où la rencontre entre un géographe français et un indien Aruaco de Colombie.

Regards croisés Montagne

Expert(s) : Eric JULIEN, Guajarin MAKU

Comment concilier les impératifs d’un développement à court terme, et les nouvelles orientations qu’appelle ce nouveau pacte naturel ? Comment devenir ou redevenir une entreprise « vivante » qui se développe avec la nature et non plus contre elle ? Pour vous accompagner, Éric Julien, géographe, consultant, connu pour son engagement auprès des indiens Kogis et Aruacos en Colombie, sera accompagné de Roberto Guajarin Maku, Indien Aruaco. Un temps salarié d’une grande entreprise de logiciel à Bogota, il est aujourd’hui revenu auprès de sa communauté au cœur de la Sierra Nevada de Santa Marta pour développer un projet de café écologique. Au cours de cet atelier, regards croisés, échanges d’expériences, apports de concepts et temps de pratiques viendront nourrir un dialogue d’où surgiront peut-être les réponses, les idées, les pistes de solutions dont nos sociétés modernes ont aujourd’hui un besoin « vital ».

Retour à la liste des ateliers

Compte-rendu

Idée #1
Renouveler la pensée via de nouveaux espaces-temps qui permettent le surgissement de nouveaux faits et échanges et leur ajustement par le feedback

Idée #2
Tout ce qui change vient de l'échange. Phénomène de l'apoptose, tout vivant privé d'échanges plonge dans le vide de la communication qui est un signal biologique (sociétal) d'auto-destruction.

Idée #3
L'homme est homme quand sa nature prend conscience de la nature, c'est à dire quand il associe authenticité et sincérité.

Pour aller plus loin
An 1000, début en Andalousie d'une nouvelle ère de communication, d'échanges et partages absolus inter-culturels et inter-religieux auquel le foisonnement et l’innovation de la Renaissance doit beaucoup.
L'autre dit qui l'on est, l'on est ce que l'on pense que l'autre pense de nous, l'échange nous fait co-naître, connaître nous-même, dit qui l'on est.
L'identité, la juste estime de soi donne confiance, confiance en soi pour écouter l'autre, pour entreprendre, car la confiance (fides,: fiançailles, crédit) est l'engrais de la croissance. Se faire confiance c'est regarder la réalité (et non vérité) de sa richesse et donc avoir l'audace de l'avenir.
Toute décision doit respecter les lois de la nature et du territoire sociétal (vu alors comme un sujet et non un objet) faute de quoi elle contredit la nature et devient destructrice. Un autre critère de légitimité vient s'ajouter: celui qui prend la décision doit être capable d'assumer son application (une idée non mise en œuvre est un mensonge) et faire partie de ceux qui sont soumis aux effets de celle-ci. Est légitime ce qui garantit la vie qui est un équilibre donc par essence instable. Seule la mort est un état stable faute de dépendre de critères exogènes. La vie est connexion. Qui entame l’équilibre et les connexions de et à la vie se suicide, commet un attentat aux autres, à la société. ce que nous faisons depuis la fin du 19ème siècle, ainsi nous avançant sans ralentir vers l'anthropocène, jour où tous les équilibres de la nature donc de la vie basculeront (lire Keynes le prédisant dans les années 30) .
Dans ces convictions et dans l'action qui en découlent vivent les indiens Aruaco à la reconquête de leur territoire et culture autrefois colonisés, dans la construction de leur avenir.

Planning

Date Horaire Univers Lieu Salle Adresse Disponible
20/09/2019 08:30 - 09:50 Montagne Semnoz - Plateau haut Chapiteau n°4 : Patrick Edlinger Semnoz 74540 Viuz-la-Chiésaz 8 PLACES
20/09/2019 10:50 - 12:10 Montagne Semnoz - Plateau haut Chapiteau n°4 : Patrick Edlinger Semnoz 74540 Viuz-la-Chiésaz 4 PLACES