Ateliers

L’Antarctique, l'immense miroir de glace menant à l’essentiel

Points de vue Montagne

Expert(s) : Laurence DE LA FERRIERE

Aventurière française de renom, Laurence De La Ferrière nous offre un témoignage humain d'un caractère et d'une force inédite, à travers l'expérience d'expéditions vécues en solitaire en Antarctique. De l'origine de sa passion (la très haute montagne) à son exercice dans des conditions extrêmes, en passant par le récit d'anecdotes glaçantes et révélatrices. Il sera question d'interroger des notions multiples de la vie : l’exploration, la préparation, la solitude, la prise de risque et la gestion de l’échec. Mettez-vous en situation de vivre une expérience dans un univers dont vous ignorez l'essentiel. C’est de votre expédition en Antarctique dont il s’agit !

Retour à la liste des ateliers

Compte-rendu

Idée #1
Les défis extrêmes comme une quête existentielle.

L'antarctique, comme un miroir pour se retrouver face à soi même. Plus qu’un exploit, une aventure personnelle liée au passé de Laurence, où elle a dû se battre, et a voulu montrer qu’elle existe. Issue d’une famille aristocratique, avec une éducation rigoureuse et un parcours de vie pré-définis, Laurence a eu le désir profond de se chercher une nouvelle façon de vivre sa propre vie et de créer son chemin.

A la fin de la traversée de l’antarctique, elle a réalisé que cette quête existentielle se terminait. C’était un voyage intérieur qui devait prendre fin. « J’avais enfin le droit de faire mon chemin comme je l’entendais ».

Lors de sa traversée, un sentiment de colère apparu face aux difficultés. Elle a laissé exprimer cette colère, allant jusqu’à hurler seule au milieu des éléments. L’acceptation de la difficulté a permis d’apaiser de manière durable cette colère.

Idée #2
A propos de la solitude...

Le fait d’être seule permettait à Laurence un contact plus direct avec les éléments. Tous les sens sont extrêmement plus développés. Une conversation s’installe avec la nature. Laurence considère la solitude comme une force. En tant qu’expérience ponctuelle, la solitude permet de revenir avec plus de ressources pour travailler enduite en équipe.

A aucun moment elle ne s’autorise à douter. En créant une bulle uniquement consacrée à sa survie et son exploit, elle s’est isolée d’autres problèmes et inquiétudes qui aurait pu nuire à sa performance.

Idée #3
Un exploit personnel est-il égoïste ?

Toute initiative est importante, toute société est composée d’individus qui font des projets et des choix personnels, c’est cette somme de projets, dont certains peuvent sembler égoïste, qui font la richesse de notre société. Ils enrichissent le tout. Ces exploits individuels peuvent parfois servir d’inspiration à d’autres personnes pour leur montrer qu’en se battant on peut mener la vie que l’on veut.

Ce qui a changé après l’aventure, c’est sa relation avec les autres. Elle est désormais voué au partage et à l’éducation. Une future aventure en préparation tiens à faire connaitre l’Antarctique auprès des écoles.

Pour aller plus loin
A la découverte de la vie Arctique https://www.ted.com/talks/paul_nicklen_tales_of_ice_bound_wonderlands

Liens
Wikiperdia Laurence de la Ferriere https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurence_de_la_Ferri%C3%A8re
Site web personnel http://www.laurence-de-la-ferriere.com/

Fichiers Télécharger tout

Atelier-3.jpg 683,53 KB
Atelier-1.jpg 804,21 KB
Atelier-3.jpg 683,53 KB
Atelier-2.jpg 1,19 MB
Laurence.jpg 659,4 KB
Atelier-1.jpg 804,21 KB
Atelier.jpg 414,56 KB
Laurence.jpg 659,4 KB
Laurence.jpg 659,4 KB
Atelier.jpg 414,56 KB
Atelier-2.jpg 1,19 MB

Planning

Date Horaire Univers Lieu Salle Adresse Disponible
20/09/2019 10:50 - 12:10 Montagne Semnoz - Plateau haut Chapiteau n°5 : Edurne Pasaban Semnoz 74540 Viuz-la-Chiésaz 3 PLACES